bal

 

Publié en 1984, 187 pages

 

Pitch:

Frédo aurait voulu être un gangster. Seulement, au lieu de manier la mitraillette devant un comptoir de banque, il pousse des chariots dans un hôpital pour vieux. Heureusement, il y a Lepointre, un vioque pas comme les autres, expert en combines et truand indécrottable. Quand une riche pensionnaire vient échouer à l’hosto, ils s’imaginent déjà des diamants plein les poches…:

Avis:

Ce roman vaut surtout par le descriptif que fait Jonquet de l'univers hospitalier. L'infirmier que je suis s’est régalé du point de vue de Frédo sur son milieu professionnel. Cynique à souhait, ses considérations n'en sont que plus savoureuses.

La suite est malheureusement moins folichonne. Jonquet veut faire du Donald Westlake mais le côté drolatique de la situation (l’hold-up up pendant un bal masqué et les héros qui se font devancer par un autre cambrioleur) s’étiole vite pour se muer en ennui à la mitan du livre. L'entreprise était louable mais le résultat est plus que mitigé. Au final, j’en ai même abandonné la lecture....

Note:

9/20

Ber