mise

Titre original : Kvinden i buret (2007)528 pages

Pitch:

Pourquoi Merete Lyyngaard croupit-elle dans une cage depuis des années ? Pour quelle raison ses bourreaux s'acharnent-ils sur la jeune femme ? Cinq ans auparavant, la soudaine disparition de celle qui incarnait l'avenir politique du Danemark avait fait couler beaucoup d'encre. Mais, faute d'indices, la police avait classé l'affaire. Jusqu'à l'intervention des improbables Carl Mørck et Hafez el Assad du Département V, un flic sur la touche et son assistant d'origine syrienne. Pour eux, pas de cold case.

Avis:

Voilà que le Danemark se fait entendre dans le petit monde du thriller. A la lecture du premier tome des aventure du Département V, force est de constater qu'il n’a rien à envier à ses voisins scandinaves.

Armé d'un récit somme toute peu orignal, ce thriller nous en met tout de même plein la vue. Grâce à des ingrédients solides et bien charpentés.

Sur fond d'intrigue politique, on suit une cold case rouverte par un duo bigarré (un flic bourré de failles et un assistant syrien aux multiples talents cachés) sur lequel pas un seul commissaire ne miserait un kopeck.

En sus de l'enquête, on suit également le calvaire de la victime kidnappée depuis 5 ans via son cheminement psychologique. Cheminement qui ira du questionnement sur le motif de son rapt jusqu'aux pires affres de la torture mentale subies. Glaçant!

Et le miracle se produira. Pus on s'approche de la résolution de l'enquête (nos limiers en ont des ressources!), plus on se prend au jeu d'une éventuelle échappatoire pour la malheureuse victime. Mieux encore, l’auteur arriver même à faire percoler cette infime espérance à la martyrisée et ce, sans trop jouer la carte de l'esbroufe scénaristique.

Je ne vois que très peu de défauts à cet ouvrage auquel je ne mettrai pas le maximum car, au vu des suites déjà écrites, la saga du Département V a de fameuse promesse à tenir!

Note: 19/20

Ber