dash

 

Né à Baltimore en 1894 dans une famille pauvre, Dashiell Hammett passe sa jeunesse à Philadelphie où, après plusieurs petits boulots, il devient détective privé pendant six ans au sein de la célèbre agence Pinkerton. De cette expérience, il tire ensuite son inspiration pour le "Roman noir" (terme consacré seulement en 1944 par des intellectuels français).


Au début des années 1920, Hammett révolutionne le roman par son écriture sèche, visuelle, et des histoires dans lesquelles les notions de bien et de mal n'ont plus cours. Les archétypes des personnages du roman noir apparaissent dès La Moisson rouge en 1929 : détective anonyme (le Continental Op'), vamp accrochée à son drogué de fiancé, magnat de l'industrie corrompu et complice de la mafia qui l'aide à briser les grèves... Dans Le Faucon de Malte (1930), son détective prend le nom de Sam Spade, héros immortalisé à l'écran par Humphrey Bogart dans Le Faucon maltais de John Huston (1941).

Ses premières nouvelles paraissent en 1922 dans les collections de romans populaires appelées Pulp (pour « pulpe » : nom donné au mauvais papier imprégné de morceaux de bois sur lesquels ces ouvrages étaient imprimés), puis viennent "La Moisson rouge", "Le Faucon de Malte" et "La Clé de verre," dont les adaptations cinématographiques connaîtront le succès.

Comme Agatha Christie, il donne place à une justice non-officielle. Sa brève carrière d'écrivain se termine en 1934.

La seconde partie de la vie de Dashiell Hammett est dominée par l'alcool et le harcèlement dont il fait l'objet pendant la Chasse aux Sorcières maccarthyste. Accusé de communisme, mouvement pour lequel il n'a jamais caché sa sympathie, il est envoyé en prison. Ses ouvrages sont retirés des bibliothèques publiques à cette période et n'y retrouveront jamais leur place.

Alcoolique et malade de la tuberculose, Dashiell Hammett meurt à New York en 1961.