int

 

Titre original:

Pitch:

Par une froide nuit d'octobre, la jeune Ashley Cordova est retrouvée morte dans un entrepôt abandonné de Chinatown. Même si l'enquête conclut à un suicide, le journaliste d'investigation Scott Mc Grath ne voit pas les choses du même oeil. Alors qu'il enquête sur les étranges circonstances qui entourent le décès, Mc Grath se retrouve confronté à l'héritage du père de la jeune femme : le légendaire réalisateur de films d'horreur Stanislas Cordova - qui n'est pas apparu en public depuis trente ans. Même si l'on a beaucoup commenté l'oeuvre angoissante et hypnotique de Cordova, on en sait très peu sur l'homme lui-même. La dernière fois qu'il avait failli démasquer le réalisateur, Mc Grath y avait laissé son mariage et sa carrière. Cette fois, en cherchant à découvrir la vérité sur la vie et la mort d'Ashley, il risque de perdre bien plus encore.

Avis:

C'est le roman de genre qui a fait le buzz en cette rentrée littéraire. Unanimement salué, je trouve pourtant que le bouquin pêche un peu du côté de l'originalité. Très proche selon moi du cultissime Flicker de Roszak, l'histoire suit la destinée d'un individu plongeant corps et âmes dans la recherche éperdue d'un cinéaste mystérieux. Ce qui le démarque un peu des autres bouquins, c'est l'utilisation de documents annexes (coupures de presses, capture d'écran de site internet, photocopies d'indices...) qui essaiment,au détour de certaines pages, sans jamais envahir le récit. Au final, il faut bien avouer que c'est plus ludique que véritablement nécessaire au récit. Et le gros coup, selon moi, c'est que cette technique oblige presque le lecteur à acheter la version grand format du livre. Car je ne vois pas bien ce procédé être si tape-à-l’œil dans l'édition poche.

 

Sinon le livre se lit sans déplaisir mais avec avec tout de même la sensation de parcourir une aventure un peu plan-plan (un enchaînement ininterrompu de témoignages provoque une avancée) Et même si le trio formé par les héros (le journaliste et deux paumés de la vie) marche assez bien, c'est toujours mais sans se départir d'un sentiment de déjà-vu.

 

L'histoire change de cap dans son épilogue. Avec une mise en abyme du héros qui surnage entre réalité et fantasmes et ce, dans l'univers du cinéaste cloîtré. Disons que c'est pas mal foutu mais ce qu'il en ressort ne me satisfait que peu ou prou. Car la conclusion ,en forme de point de suspension, laisse très perplexe. Comme quoi il ne faut pas toujours se fier au buzz qui nimbe un livre à sa sortie…

 

Note : 11/20

Ber