point

Titre original:  Point Doom (2013), 300 pages

Pitch:

Après quelques déboires comme détective privé à New York, JD Fiorella part se refaire une santé à Point Dume, Californie. Sans le sou, il atterrit chez sa vieille et irascible maman, astrologue de 81 ans, avant de devenir un assidu des Alcooliques Anonymes et vendeur de voitures d'occasion. Tout semble s'arranger, jusqu'à ce qu'il rencontre Sydnye, fille d'un producteur psychopathe. Et quand son vieil ami Woody est sauvagement assassiné, JD décide de mener l'enquête et met le doigt dans un engrenage fatal.

Avis:

On est un peu en dehors des codes du polar pur et dur. On suit la destinée, telle une chronique, d'un ex alcoolo et comment il se dépatouille dans sa vie de quarantenaire. Et c'est le meurtre d'un de ces potes qui va le faire retomber dans les travers des enquêtes à problèmes, milieu qu'il a quitté il y a bien des années suite à une investigation qui s'est soldée par des victimes collatérales.

C'est assez décousu comme récit mais cela est totalement raccord avec la vie de cet anti-héros jusqu'au bout des ongles. A mi chemin, au moment du meurtre glauque du poteau, on se dit que l'histoire va un peu se stabiliser et se finir comme un polar en bonne et due forme. Mais que nenni. Cela restera autant haché et j’avoue avoir abandonnée l'aventure, arrivé au dernier quart du bouquin.

J’ai pas accroché quoi...

Note: 9,5/20

Ber