Titre original : Flickan som lekte med elden (2006) 652 pages

Pitch:

Tandis que Lisbeth Salander coule des journées supposées tranquilles aux Caraïbes, Mikael Blomkvist, réhabilité, victorieux, est prêt à lancer un numéro spécial de Millenium sur un thème brûlant pour des gens haut placés : une sombre histoire de prostituées exportées des pays de l’Est. Mikael aimerait surtout revoir Lisbeth. Il la retrouve sur son chemin, mais pas vraiment comme prévu : un soir, dans une rue de Stockholm, il la voit échapper de peu à une agression manifestement très planifiée...

Avis :

Impossible de faire autrement que d'enchainer sur le deuxième tome de Millenium. Pourtant à l'euphorie de retrouver les héros maintenant balisés dans mon esprit s’installe une sorte d'ennui poli lorsque ma lecture me fait passer la page 200. Car ce roublard de Larsson est loin de nous servir sur un plateau notre duo d'enquêteurs. Ils ne vont d'ailleurs pratiquement pas se croiser !

Non, le récit s'articule autour d'une enquête journalistique sur la prostitution auquel plusieurs notables suédois ont trempé. Et la proche parution de cette investigation va précipiter des actes criminels dont Blomkvist sera témoin et pour lesquels Lisbeth sera accusée.

A partir de là, l'intrigue va se transformer en enquête policière dont Salander sera la suspecte n°1. Ardue est cette partie où Lisbeth est absente et le mystère reste peut- être un peu trop entier. Arrivé au dernier tiers du livre, l'auteur épousera (enfin) le point de vue de Lisbeth. Et les clefs de l'intrigue vont alors assez vite nous être offertes. Et au-delà du climax qui prend forme sur la réelle identité du mystérieux Zala, s'ouvrira une scène finale de toute beauté : Lisbeth va seule réclamer justice dans un épilogue des plus crépusculaires. Quel final mes aïeux !

Ce qui me pousse toujours à penser que le culte de la trilogie est totalement justifié réside dans le fait que je n’ai pas abandonné le livre malgré de longues pauses de lecture (dans le ventre mou du livre). Comme si une attraction opérait sur le lecteur qui a débuté l’aventure…Allez savoir…

Note : 15,5/20

Ber