David Peace

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Osset, West Yorshire , 1967

David Peace entreprend des études à l’école d’enseignement technique de Manchester. En 1991, il arrête sa formation et part à Istanbul pour y enseigner l’anglais. Depuis 1994, il poursuit son enseignement à Tokyo avec sa famille.

Toute sa scolarité a été bouleversée par les activités de l’éventreur du Yorkshire. C’est cela qui a développé chez lui cet intérêt pour le crime. En effet, jusqu’en 1981, Peter Sutcliffe, « the Yorkshire Ripper », a assassiné treize femmes. À cause d’un concours de circonstances, David Peace a cru pendant longtemps que le tueur était son père.

Il a beaucoup écrit de 1985 à 1993 mais sans aucun résultat. Tout son travail tourne autour de l’assassin et de son lieu de naissance. Il est obnubilé par cette affaire à tel point qu’il est soulagé lorsque le tueur est arrêté le 2 janvier 1981. Il pensait même que sa mère serait la prochaine victime.

La publication de son Quartet du Yorkshire (The Red Riding Quartet) - 1974, 1977, 1980 et 1983 - rappelle beaucoup le Quatuor de Los Angeles de James Ellroy, influence qu'il revendique.

Certains critiques comparent le style de David Peace à Sade ou Lautréamont, de par la noirceur extrême de ses textes. Son style très particulier mêle courant de conscience et lyrisme dénué de tout espoir, dans une expérimentation textuelle croissante.

Il se consacre ensuite à une trilogie de romans noirs contant des crimes réels au sein d'une Tokyo ravagée par la défaite et la destruction de 1945. Sont pour l'instant parus Tokyo Année zéro, et Tokyo Ville occupée.