22 novembre 2007

2. Lunar park de Bret Easton Ellis

  Titre original : Lunar park (2005)    472 pages     Pitch : Dans Lunar Park, Bret Easton Ellis, enfant terrible des lettres américaines, pense que les madeleines de Proust sont des mandarines, que sa maison d'Elsinore Lane est hantée, que le spectre est son père mort et peut-être aussi Patrick Bateman, le tueur d'American Psycho, que la moquette "pousse" dans la salle de séjour, qu'un coeur bat sous la "peau" d'un oiseau en peluche appelé Terby, que les femmes autour de lui ne verront jamais ces... [Lire la suite]
Posté par DOUF1 à 09:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

04 novembre 2007

1. Moins que zéro par Bret Easton Ellis

  Titre original : Less than zero (1985)    249 pages       Pitch : L'histoire, un puzzle dont on ne cesse de replacer les morceaux, est celle de personnages interchangeables, jeunes gens dorés sur tranche, désœuvrés et la tête enfarinée. L'un s'ennuie à mourir dans son loft de deux cents mètres carrés, l'autre cherche désespérément un endroit ou passer la soirée et tout ce joli monde de dix-huit ans à peine se téléphone et se retrouve dans les lieux les plus chics de Los Angeles. Pour méditer,... [Lire la suite]
Posté par DOUF1 à 10:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 novembre 2007

Coup de projo sur Bret Easton Ellis

    Bret Easton Ellis  est un écrivain américain. C'est l'un des auteurs principaux du mouvement Génération X et on le classe parfois parmi les romanciers d'Anticipation sociale. Il se considère comme un moraliste, bien que certains voient en lui un nihiliste. Ses personnages sont souvent jeunes, dépravés et vains, mais ils en sont conscients et l'assument. Ellis situe ses romans dans les années 1980, faisant du mercantilisme et de l'industrie du divertissement de cette décennie un symbole. Ses livres,... [Lire la suite]
Posté par DOUF1 à 09:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :