31 août 2016

13. Hitler's day d'Elmore Leonard

  Titre original : Up in Honey's Room (2007), 328 pages Pitch: En pleine Seconde Guerre mondiale, Walter Schoen, boucher à Detroit et nazillon à ses heures, pense qu'il est le jumeau d'Himmler et voué à une destinée grandiose. Le marshal Carl Webster, lancé à la poursuite d'un (vrai) officier nazi évadé, est persuadé que Walter le planque et que la jolie Honey pourrait l'aider à le débusquer. Mais Honey, très libérée, semble surtout intéressée par les beaux marshals. Après avoir chassé le truand du Middle West dans Le Kid de... [Lire la suite]
Posté par DOUF1 à 21:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

18 décembre 2014

12. Tishomingo blues de Elmore Leonard

  Publié en 2002 en 351 pages Pitch: James Lenahan, plongeur acrobatique itinérant, est témoin d’un meurtre au moment de sauter. Peu après, il rencontre Robert Taylor, un gangster noir qui a également assisté au meurtre. Coincé entre les assassins et les flics, Lenahan se laisse entraîner par Taylor dans des magouilles de plus en plus extravagantes. Avis Roman raplapla dans le chef de sieur Leonard. Tout avait pourtant bien débuté. Un pitch alléchant et une situation savoureuse qui s’installe dès les premières... [Lire la suite]
Posté par DOUF1 à 10:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
01 septembre 2014

11. Le kid de l'Oklahoma de Elmore Leonard

  Titre original: The hot kid (2005) 425 pages   Pitch: A quinze ans, Carl Webster rencontre son premier braqueur dans un drugstore, un certain Emmett Long, et tue son premier voleur de bétail. Une manière d'apprendre la vie. Six ans plus tard, il devient marshal dans l'Oklahoma. C'est le début d'une carrière dans la grande tradition de l'ouest sauvage, ponctuée d'affrontements mémorables avec des "ennemis publics" toujours à la hauteur de leur réputation. Jusqu'à ce qu'il recroise le chemin d'Emmett Long. Avis: Je... [Lire la suite]
Posté par DOUF1 à 11:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
18 avril 2012

10. La loi de la cité d'Elmore Leonard

Titre original : City primeval (1980), 326 pages Pitch: Parce qu'il se fait une règle de sortir vainqueur de tout défi, Clement tue sauvagement les deux occupants d'une voiture qui a entravé la circulation sur l'une des nombreuses autoroutes de Detroit. Parce qu'il est le défenseur de la justice, le sergent Raymond Cruz, de la police judiciaire, se lance à la poursuite du meurtrier. Dans la chasse à l'homme qui s'engage, le serviteur de la loi se transforme en justicier implacable et le sens du devoir en désir de vengeance.... [Lire la suite]
Posté par DOUF1 à 20:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
05 septembre 2010

9. Pronto d'Elmore Leonard

Publié en 1993, 293 pages Pitch A Miami, Harry Arno, petit bookmaker de 66 ans, semble bien parti pour prendre sa retraite avec ou sans sa copine Joyce, une ex-stripteaseuse. Mais c'est sans compter sur le FBI qui est décidé à coincer son associé, le gros Jimmy Cap en semant la zizanie.     Avis :                     Tout commençait bien. Très bien même. Le récit débutait sur un réel sentiment de danger imminent et prégnant pour le héros, antipathique à... [Lire la suite]
Posté par DOUF1 à 22:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
18 août 2010

8. Bandits de Elmore Leonard

Titre original : Bandits (1987) 237 pages Pitch: Quand on a été rat d'hôtel et qu'on a passé trois ans en prison, le métier de croque-mort est un sacré changement, mais Jack Delaney travaille avec son beau-frère et le boulot est tranquille : jamais de réclamations de la part du client... Sauf le jour où le cadavre dont il faut s'occuper est en fait une jeune nicaraguayenne bien vivante qu'il faut tirer des pattes d'un trio de contras venus à la Nouvelle-Orléans collecter des fonds pour faire la guerre aux sandinistes. Du coup,... [Lire la suite]
Posté par DOUF1 à 22:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20 juillet 2010

7. Le Don Quichotte du Sinaï d'Elmore Leonard

    Titre original : The hunt (1977)  248 pages Pitch : Le sergent Davis, du Corps des Marines, allait prendre une retraite qu'il redoutait, comme bien des futurs retraités. Et, sans le savoir, sans le vouloir, il trouva la solution. Il devint, dans les sables du Sinaï, une sorte de Don Quichotte et de redresseur de torts. Sa Dulcinée était une charmante israélienne. Mais les moulins à vent se révélèrent de redoutables malfrats.   Avis : Même si le terrain jeu est différent (quelques zones arides... [Lire la suite]
Posté par DOUF1 à 11:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
24 mai 2010

6. Homme inconnu n°89 d'Elmore Leonard

      Titre original : Unknown man n°89 (1977) 279 pages     Pitch : Veuve d'un Noir que le Viêt Nam avait déboussolé et qui faisait dans l'assassinat en gros, alcoolique invétérée, riche sans le savoir, elle me plut infiniment. Moi qui gagne ma vie comme huissier, je me chargeai de lui récupérer son argent. J'ignorais que j'allais avoir affaire à M. Perez, " conseiller en investissement " qui, en guise de stylo-bille, utilisait le revolver, de préférence par malfrats interposés. A Detroit, capitale... [Lire la suite]
Posté par DOUF1 à 18:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
01 octobre 2009

5. Punch créole de Elmore Leonard

    Titre original : Rum punch (1992) 371 pages Pitch :   Un trafiquant d'armes de Miami veut rapatrier clandestinement aux États-Unis l'argent qu'il a placé aux Bahamas. Il charge Jackie Burke, une hôtesse de l'air qui a déjà pas mal d'heures de vol, de rapporter à chacun de ses voyages quelques paquets de dollars. Jusqu'au jour où, arrêtée par des agents du FBI, elle est incarcérée pour importation illégale de devises. Contre sa libération, elle accepte d'aider les fédéraux à coincer le trafiquant (Ordell... [Lire la suite]
Posté par DOUF1 à 15:33 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
11 août 2009

4. Plus gros que le ventre de Elmore Leonard

    Titre original : Swag (1976) 245 pages   Pitch : A l'usage de son associé Stick, Frank avis mis au point 10 règles pour vivre heureux sans bosser, bien entendu. Dans le nombre, figurait la recette pour rafler celle des grands magasins : il suffisait de coller un revolver sous le nez de la caissière. Ca marchait à tous les coups. Jusqu'au jour où Frank, plus ambitieux, s'est acoquiné avec des Noirs. Alors là, il a compris sa couleur!   Avis : J'ai trouvé toute la première partie un peu faiblarde mais... [Lire la suite]
Posté par DOUF1 à 11:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,