der

Publié en 2012, 343 pages

Pitch:

Ce qui sépare l'amitié de la haine ? Parfois, une simple haie de jardin...    D'un côté, il y a Tiphaine et Sylvain ; de l'autre, il y a Laetitia et David.  Deux couples voisins et amis, ayant chacun un enfant du même âge.  Deux couples fusionnels et solidaires qui vivent côte à côte dans une harmonie parfaite.  Jusqu'au jour du drame.  Un tragique accident fait voler en éclats leur entente idyllique, et la cloison qui sépare leurs maisons tout comme la haie qui sépare leurs jardins ne seront pas de trop pour les protéger les uns des autres. Désormais, les seuls convives invités à la table des anciens amis s'appellent Culpabilité, Suspicion, Paranoïa et Haine...    

Avis:

On ne peut nier une effroyable efficacité à ce thriller psychologique. Construit intelligemment (ouverture sur un prologue où la haine est débordante entre les voisins pour continuer par une chronologie de leur relation d’amitié), le roman instille un malaise grandissant par de petites touches subtiles. L’ambiance virera peu à peu dans le malsain jusqu’à aboutir à la paranoïa pour l'un des protagonistes. Intelligemment, Abel répand le doute pour mieux asséner un épilogue cruel ô possible.

Sans bouder mon plaisir (au vu de la vitesse à laquelle j'ai dévoré la chose), il faut bien avouer que certains éléments peuvent être anticipés pour les initiés du genre. Comme ce carnet de santé évoqué entre certains chapitres et dont les initiales du « jeune patient » jouent la carte de la confusion calculée.

Et on ne peut aussi que faire la grimace au vu du final. Ce dernier se veut expéditif et machiavélique dans le souci du détail mais on a du mal à ne pas imaginer une ribambelle de scénarios qui feraient gripper les rouages du modus operandi (l’avocat commis d’office à qui on a fait part de soupçon ou encore le futur travail de la police scientifique…).

Allez, du bien bel ouvrage tout de même…

Note : 14,5/20

Ber