baude

 

Titre original : Dispatching Beaudelaire (2007) 216 pages

 

Pitch :

Michael Shaw est un petit-bourgeois ordinaire, comptable sans avenir, ni vraiment de passé. Dans un pub londonien minable, il rencontre Laura. C'est un cataclysme: elle le subjugue et l'entraîne dans un monde peuplé d'êtres loufoques, où se mêlent drogue, sexe et jeux de pouvoir. Pour s'intégrer, Mike est sommé de relever un défi: tuer le père de la jeune femme.

 

Avis :

Roman tout rikiki mais pourtant je n'ai pas su aller au bout. Derrière un pitch ultra balisé (mais tout de même attrayant pour le fana que je suis!), Ken Bruen ne parvient jamais à m'immerger dans son délire romanesque. Résultat rien ne me paraît crédible et le vulgaire de certains dialogues me dérangent alors fortement. Voilà pourquoi je ne découvrirai jamais la seconde moitié du roman!

 

Note : 3,5/20

 

Ber